Ce matin là, elle a mis ses chaussures et elle est partie...

.IMG_6010

ça faisait tellement longtemps qu'elle en avait envie... envie si fort qu'elle croyait que jamais elle ne le ferait... que ce n'etait qu'un rêve... partir, partir , partir loin, partir sans se retourner, sans regret...

Et elle n'a eu aucun regret, elle s'emerveillait de tout mais sans jamais s'y arrêter, du moins pas longtemps, l'emerveillement est immediat et imperissable au coeur.... 

Toujours partir ,plus loin...encore et encore... elle s'est remplie du parfum intemporel des chemins des paysages et des sourires....

Pour etre sure de repartir, le soir, avant de se coucher  elle mettait ses chaussures dans la direction du partir ... et le matin elle sautait dedans.

Une nuit d'étoiles filantes, un enfant sommeilleux qu'on envoyait au lit a vu les chaussures. Perplexe, au seuil du monde des rêves, il a les a retournés dans l'autre sens avant de plonger sous ses draps avec le sourire farceur de la vie qui chatouille.

IMG_6018

Elle s'est chaussée le matin et elle s'est lancée sur le chemin du retour... sans le savoir, les allers ne ressemblent jamais aux retours. Et elle s'est émerveillée.

Un jour, elle a trouvé une maison qui ressemblait à celle qu'elle avait quitté. Elle l'a aimée.

Elle y a trouvé  un homme qui ressemblait  incroyablement à celui qu'elle avait laissé derriere elle. Elle l'a aimé tres fort...

Et elle est restée.

Et c'est ainsi qu'elle a su de quel immense bonheur son coeur avait depuis toujours été le réservoir...

 

PS :  un conte fait pour faire du  chemin...

un conte à dire, à raconter, à remettre dans ses propres mots, un conte à confier au vent pour que ceux qu'il touche le redisent et l'illustrent à leur manière.